fbpx

Diabète gestationnel pendant la grossesse

Le diabète gestationnel est un taux élevé de sucre dans le sang qui se développe pendant la grossesse et disparaît généralement après l’accouchement.

Il peut se produire à n’importe quel stade de la grossesse, mais il est plus fréquent dans la seconde moitié.

Il se produit si votre corps ne peut pas produire suffisamment d’insuline – une hormone qui aide à contrôler les niveaux de sucre dans le sang – pour répondre aux besoins supplémentaires pendant la grossesse.

Le diabète gestationnel peut causer des problèmes pour vous et votre bébé pendant et après la naissance. Mais le risque de ces problèmes peut être réduit s’il est détecté et bien géré.

Toute femme peut développer un diabète gestationnel pendant sa grossesse, mais les facteurs de risque du diabète gestationnel sont bien identifiés :
•    Surpoids ou obésité maternelle : IMC (Indice de masse corporelle) : > 25 kg/m avant la grossesse
•    Antécédents familiaux de diabète chez les parents de 1er degré (parents, fratries)
•    Âge supérieur à 35 ans
•    Antécédents de macrosomie fœtale (bébé de plus de 4 kg à la naissance ou avec un poids de naissance supérieur au 90e percentile pour l’âge gestationnel)
•    Antécédents de diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse.

Les symptômes du diabète gestationnel

Le diabète gestationnel ne provoque habituellement aucun symptôme. La plupart des cas ne sont détectés que lorsque votre glycémie est testée pendant le dépistage du diabète gestationnel.

Certaines femmes peuvent développer des symptômes si leur taux de sucre dans le sang devient trop élevé (hyperglycémie), tels que:

• soif accrue
• avoir besoin de faire pipi plus souvent que d’habitude
• une bouche sèche
• fatigue

Mais certains de ces symptômes sont courants pendant la grossesse de toute façon et ne sont pas nécessairement un signe de problème. Parlez à votre sage-femme ou à votre médecin si vous vous inquiétez des symptômes que vous éprouvez.

Comment le diabète gestationnel peut affecter votre grossesse

La plupart des femmes atteintes de diabète gestationnel ont normalement des grossesses normales avec des bébés en bonne santé. Cependant, le diabète gestationnel peut causer des problèmes tels que:

• votre bébé grandit plus que d’habitude – cela peut entraîner des difficultés pendant l’accouchement et augmenter la probabilité d’avoir besoin d’un travail induit ou d’une césarienne

• polyhydramnios – trop de liquide amniotique (le liquide qui entoure le bébé) dans l’utérus, ce qui peut provoquer un accouchement prématuré ou des problèmes lors de l’accouchement

• accouchement prématuré avant la 37éme semaine de grossesse

• pré-éclampsie – une condition qui provoque une hypertension artérielle pendant la grossesse et peut entraîner des complications de la grossesse si elle n’est pas traitée

• votre bébé développe une hypoglycémie ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse) après sa naissance, ce qui peut nécessiter un traitement à l’hôpital

• la perte de votre bébé (mortinaissance) – bien que cela soit rare.

Le diabète gestationnel signifie également que vous courez un risque accru de développer un diabète de type 2 à l’avenir.

Dépistage du diabète gestationnel

Au premier trimestre de la grossesse, le dépistage se fait par la mesure d’une glycémie veineuse chez une femme à jeun depuis au moins 8 heures. La valeur normale est en dessous de 0.92 g/L.

Au deuxième trimestre, le dépistage se fait par la réalisation, entre 24 et 28 semaines d’aménorrhée( l’absence des règles ou menstruation), d’une HGPO (hyperglycémie provoquée par voie orale). Une prise de sang est réalisée à jeun, puis deux autres à une et deux heures après l’absorption de 75 g de sucre. Les glycémies sont normales si :
•  la glycémie à jeun est inférieure ou égale à 0,92 g/L.
•  la glycémie à une heure est inférieure ou égale à 1,80 g/L.
•  la glycémie à deux heures est inférieure ou égale à 1,53 g/L.
Si l’une des valeurs est anormale c’est-à-dire supérieure à la valeur seuil, il y a un diabète gestationnel.
Ces tests sont proposés aux femmes enceintes en surpoids avant la grossesse (IMC > 25 kg/m2), âgées de plus de 35 ans, avec des antécédents familiaux de diabète au premier degré (parents et fratrie), ou s’il y a un antécédent de macrosomie fœtale (bébé de plus de 4 kg à la naissance) ou de diabète gestationnel lors d’une précédente grossesse.

Traitements pour le diabète gestationnel

Chez les femmes atteintes de diabète gestationnel, les chances d’avoir des problèmes avec la grossesse peuvent être réduites en contrôlant les taux de sucre dans le sang.

Le taux de sucre dans le sang (glycémie) se mesure à l’aide d’un lecteur de glycémie qui est un appareil individuel de petite taille, facilement transportable, que vous pouvez l’utiliser vous-même pour mesurer votre taux de sucre.

Mon bébé va-t-il devenir diabétique ?

En règle général, non, mais les enfants de mère ayant eu un diabète gestationnel ont un risque de développer un syndrome métabolique (surpoids, trouble de la glycémie, Hypertension artérielle) à l’âge adulte.

Source: www.nhs.uk et www.diabete.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com