fbpx

[Grossesse]: Folate ou Acide folique pour prévenir les malformations

L’acide folique ou le folate est important pour la grossesse, car il peut aider à prévenir les malformations congénitales connues sous le nom de Anomalies du Tube Neural (ATN), comme le spina bifida. L’acide folique ou le folate est une vitamine du groupe B nécessaire pour une croissance et un développement sains.

Qu’est-ce qu’une anomalie du tube neural (ATN)?

Les anomalies du tube neural (ATN) sont des malformations congénitales. Celui-ci se forme entre le 20e et le 28e jour après la conception. Les cellules de la plaque neurale, qui correspond aux cellules du fétus qui forment le système nerveux, vont se replier sur elles-mêmes pour former un tube qu’on appelle le tube neural. La suite du développement embryologique va permettre la création de la colonne vertébrale, de la moelle épinière et le pôle supérieur, après diverses transformations, va devenir le cerveau. On peut s’imaginer ce processus comme une pièce d’argent dont les bords se rapprochent du milieu, se touchent et fusionnent.
Une anomalie du tube neural survient lorsque ce processus se déroule mal, et que le tube neural ne se ferme pas complètement. Le cerveau ou la moelle épinière en développement (selon la localisation du défaut) sont mis à nu.

Qu’est-ce que la spina bifida ?

Si le tube neural reste ouvert à l’extrémité caudale, on constate une spina bifida. La moelle épinière et la colonne vertébrale ne se développent pas complètement ; les enfants ont une ouverture dans le dos de laquelle peut sortir un sac de liquide qui contient une partie de la moelle épinière. L’étendue du handicap permanent dépend de la localisation de l’anomalie sur la colonne vertébrale. Lors de lésions hautes, le risque de paralysie des membres inférieures est plus important que lors de lésions basses où les problèmes les plus fréquents sont l’absence de contrôle de la vessie et des intestins. A ces séquelles peuvent s’ajouter les complications d’une hydrocéphalie.

Il a été prouvé que le folate est particulièrement important pour le développement du système nerveux et pour la prévention des anomalies du tube neural (ATN) chez les bébés.

Cette vitamine est connue sous le nom de «folate» lorsqu’elle se trouve naturellement dans les aliments, comme les légumes à feuilles vertes et «acide folique» lorsqu’elle est ajoutée aux aliments, comme le pain et les céréales pour petit-déjeuner ou dans les compléments alimentaires.

A partir de quel moment et pendant combien de temps faut-il prendre de l’acide folique ?

Les ATN surviennent entre le 20e et le 28e jour après la conception. A ce moment-là, de nombreuses femmes ne savent pas encore qu’elles sont enceintes. Débuter la prise d’acide folique seulement après un test de grossesse positif est alors trop tardif.

Pour cette raison, l’acide folique devrait être pris au minimum 4 semaines avant une grossesse planifiée. Étant donné que beaucoup de grossesses ne sont pas planifiées, toutes les femmes en âge de procréer devraient s’assurer d’un apport suffisant d’acide folique.
Les femmes ont besoin de plus d’acide folique au cours de la grossesse et de l’allaitement qu’en temps normal. Pour cette raison, il est judicieux de continuer à prendre les comprimés après le temps critique de la fermeture du tube neural.

Quelle quantité d’acide folique faut-il prendre ?

0,4 mg par jour, en plus des folates contenues dans l’alimentation.
Les suppléments multivitaminiques contenant moins de 0,4 mg d’acide folique ne devraient pas être pris en doses multiples pour augmenter l’apport d’acide folique. Un apport trop important des autres vitamines présente un risque.
Une étude publié en 2004 par le professeur Andrew E. Czeizel a démontré que la prise d’un supplément multivitaminiques contenant 0,4 – 0.8mg d’acide folique était plus efficace à prévenir les anomalies du tube neural que la prise à haute dose d’acide folique seule.

Quels aliments sont riches en acide folique ?

De nombreux aliments sont naturellement riches en acide folique. Mais notez que le folate est soluble dans l’eau et est facilement détruit par la cuisson. Les légumes sont moins cuits ou même mangés crus sont les meilleures.

Ce qui suit sont de bonnes sources de folate naturel:

  • légumes (brocoli, choux de Bruxelles, chou, chou-fleur, épinards anglais, haricots verts, laitue, champignons, panais, maïs sucré, courgette)
  • fruit (avocat, pamplemousse, orange)
  • Légumineuses (pois chiches, fèves de soja, haricots rouges, lentilles, haricots)
  • des œufs
  • des noisettes
  • jus (beaucoup de jus de pomme et d’orange).

www.anencephaly.info

www.pregnancybirthbaby.org.au

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com